Attaque des drones des FARDC : Le M23 confirme la mort de ses deux commandants à Kitshanga

Le M23 a reconnu le décès de ces deux commandants après l’attaque de ses positions par des drones des FARDC à la hauteur de Kitshanga à Masisi dans le Nord-Kivu le mardi 16 janvier.

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 17 janvier et signé par son porte-parole Lawrence Kanyuka, le M23 accuse Kinshasa d’avoir violé le cessez-le-feu imposé par les dirigeants régionaux et les partenaires internationaux.

 » Le régime de Kinshasa a, une nouvelle fois, voilé le cessez-le-feu imposé en attaquant nos forces sur les lignes de front et en conduisant des actes d’assassinat derrière nos lignes de front, en tuant deux de nos commandants », peut-on lire dans ce communiqué.

La guerre au Nord-Kivu ne cesse de causer plusieurs morts de civils et des déplacements massifs de la population dans la partie Est du pays.

Moise Excel à Goma

2 réponses

  1. Nous congolais,la mort de ces colonels rwandais nous la fêtons car nous avons perdu nos frères congolais sous prétexte qu’ils défendent les intérêts d’une tribu marginalisée alors qu’ils ne sont pas congolais et peut importe les propos de certains contre nous, nous allons tuer tous cela qui veulent nous mettre les bâtons dans les roues, même kagame sera exécuté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.