Retrait de la Monusco de la RDC : La première phase de retrait des militaires et policiers prévue au plus tard le 24 avril 2024

Le plan de désengagement de la Monusco en RDC entre dans sa première phase avec le retrait complet des composantes militaires et policières de la mission dans la province du Sud-Kivu, prévu au plus tard en avril 2024.

C’est ce qu’on annoncé le vice-Premier Ministre, M. Christophe Lutundula et la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC Bintou Keita au cours d’une conférence de presse animée à Kinshasa.

Les deux parties confirment leur engagement pour un retrait progressif, responsable, honorable et exemplaire de la Mission en RDC.

La première phase prévoit le retrait complet des composantes militaires et policières de la MONUSCO dans le Sud-Kivu d’ici avril 2024. Plusieurs bases militaires seront transférées au Gouvernement congolais, marquant une étape clé vers l’autonomie sécuritaire.

La deuxième phase verra le retrait de la Monusci du Nord-Kivu après son retrait du Sud-Kivu, suivie d’une évaluation. 

Et la 3e phase, après l’achèvement de la phase 2, conduira au retrait complet  de l’Ituri. La mission quitte définitivement la RDC d’ici la fin de 2024.

Les phases de retrait, co-signées par Mme Keita et M. Lutundula, débuteront conformément au plan du 21 novembre 2023.

Le mandat de la Monusco, rappel-t-o,  a été renouvelé le 19 décembre 2023, avec comme axe fort le démarrage du désengagement. 

Rachidi MABANDU 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.