Insécurité dans l’Est : Une ONG appelle le M23 et d’autres groupes armés à épargner les civils 

L’organisation Synergie des Jeunes pour le Développement et les Droits Humains œuvrant dans le Territoire de Rutshuru, zone sous occupation du M23, alerte sur les violations des droits de l’homme dans cette partie du Nord-Kivu.

 » Ces violations des droits humains sont caractérisées par des enlèvements dont plus de 100 cas enregistrés où des enfants, jeunes garçons et filles,  hommes et femmes sont victimes, d’autres sont exécutés, décapités et jetés dans les rivières « , indique l’ONG.

À titre d’exemple,  » un enfant au nom de Mugisha Élie de 8 ans à été retrouvé mort après son enlèvement dans le Kisigari,  7 femmes ont été kidnappées à Chumirwa, une fille à été kidnappée et par après violer en date du 20 décembre 2024, elle a été transféré à Goma et un autre corps avait été retrouvé mort dans la rivière Rutshuru… », peut-on lire dans le communiqué.

Cette structure des droits environnementaux, des droits humains et de la gouvernance,  exhorte les protagonistes dans ce conflit armé, d’épargner les civiles de toute atrocités et les rappelle que les violations de ce genre sont imprescriptible.

Moise Excel à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.