Joseph Olenghankoy sur l’invalidation aux législatives: « Plus de 10.000 candidats détenaient illicitement les machines à voter »

« Plus de 10.000 candidats détenaient illicitement les machines à voter (MAV) », affirme Joseph Olenghankoy, président du Conseil National du Suivi de l’Accord de Saint-Sylvestre (CNSA).

Joseph Olenghankoy a, au fait, réagit à l’invalidation par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) des 82 candidats aux législatives pour raison de fraude.

Le président du CNSA considère que le président de la CENI a ouvert la boîte de Pandore avec « des sanctions trompe-l’oeil ».

Joseph Olenghankoy fait savoir que Denis Kadima attise légitimement une question quant à l’éventualité de fraudes similaires du vote combiné à d’autres niveaux.

Il est d’avis que ces élections furent un faux semblant d’élection « qui a avili l’image du pays et délabré la démocratie congolaise ».

Rachidi MABANDU 

2 réponses

  1. Il fait l’ombre d’aucun doute que les élections du 20 décembre 2023 était émaillée des plusieurs irrégularités entre autre la tricherie.
    Seulement, les quelques candidats invalidés que ne constituent qu’un échantillon car il y a plusieurs qui nous ne sont pas inquiétés alors je pense que la CENI dans le soucis de transparence doit continuer dans ces enquêtes pour invalidés d’autres.

  2. Le fait que Olenga Nkoy ait attendu le communiqué de la Ceni et l’explosion du déballage des institués fraudeurs, indique qu’il y a contribué lui même. Ici il espère redorer son blason, dans la perspective de sa participation éventuelle à la Transition sans Félix Tshisekedi qui s’impose, comme strict minimum. Olenga Nkoy n’est pas plus crédible que KADIMA, PIETER KAZADI, LUKWEBO, KABUYA et Fatshi-Beton

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.