Katumbi à Matadi : « Doit-on encore attendre 5 ans en laissant le pays entre les mains de ces mauvais gestionnaires ? »

Moïse Katumbi a tenu un meeting ce lundi 11 décembre à la tombée de la nuit à Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central.

Occasion pour le candidat numéro 3 à l’élection présidentielle d’étaler les faiblesses du régime Tshisekedi.

« Ont-ils fini de construire le stade Lumumba? Ont-ils construit une nouvelle usine ici? Doit-on encore attendre 5 ans en laissant le pays entre les mains de ces mauvais gestionnaires? », a déclaré l’opposant à Félix Tshisekedi devant la foule. Comme partout ailleurs, la réponse a été «non».

Lors de ce meeting au stade Damar sans gazon, Katumbi a demandé une minute de silence en mémoire de Ne Muanda Nsemi et décoché une nouvelle fois des flèches à Félix Tshisekedi à cause de son bilan négatif et de ses promesses hypnotiques.

« La route Kinshasa-Matadi n’est pas en bon état alors qu’ils perçoivent les recettes du péage. Les camionneurs mettent trois ou quatre jours pour parcourir cette route longue de 350 km », a condamné ce candidat à la présidentielle.

Katumbi a présenté au peuple le programme adapté à la ville de Matadi, axé sur la reconstruction et modernisation du port, la modernisation de la voirie urbaine, l’érection de deux stades, l’électrification, l’adduction en eau potable, la lutte contre la pauvreté, la baisse des prix des biens de première nécessité, l’amélioration des salaires des fonctionnaires et agents de l’Etat ainsi que la création des usines et des emplois.

« Je vais moderniser la province du  Kongo Central », a-t-il promis.

Moïse Katumbi est arrivé à Matadi après plus de 12 heures de route, perturbé par d’interminables bouchons sur plusieurs kilomètres, affirme son service de communication.

Rachidi MABANDU 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.