Dubaï : Le COP28 s’ouvre sans Félix Tshisekedi 

Le COP28 s’est ouvert ce jeudi 30 novembre à Dubaï sans Félix Tshisekedi. Le chef de l’État de la RDC n’a pas fait le déplacement alors qu’il était prévu qu’il devrait participer à ces assises internationales sur l’environnement.

Le nouveau président de la COP28 vient de lancer cette grande conférence internationale, qui doit réunir les Etats du monde entier pour aboutir à de nouveaux engagements en matière de lutte contre le changement climatique.

La COP28 s’est ouverte, ce jour, en Emirats arabes unis. Records de températures, inondations catastrophiques dans la corne de l’Afrique, ou encore incendies dévastateurs dans les forêts du Canada : face aux conséquences du changement climatique, les dirigeants du monde sont désormais réunis jusqu’au 12 décembre pour prendre de nouveaux engagements collectifs.

Les discussions sont présidées par l’Emirati Sultan al-Jaber. Lors de son discours d’ouverture, il a mentionné le rôle des énergies fossiles, très émettrices de gaz à effet de serre. « Nous devons trouver le moyen d’inclure la responsabilité des énergies fossiles », a dit celui qui est également patron de la compagnie pétrolière nationale Adnoc. 

Il a évoqué tout particulièrement les entreprises telles que la sienne : « Je suis reconnaissant qu’elles aient accéléré le pas. Mais je dois le dire : ce n’est pas assez. Et je sais qu’elles peuvent faire bien plus. »

Rachidi MABANDU 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.