Les FARDC et la Monusco installent leur première position à Masisi pour protéger Goma et Sake ciblés par le M23

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et la Mission onusienne (Monusco) ont installé, ce lundi 5 novembre, leur première position à Kimoka, territoire de Masisi au Nord-Kivu.

Cette disposition militaire vise à protéger la ville de Goma et la cité de Sake ciblées par des terroristes du M23 soutenus par l’armée rwandaise.

La Monusco a promis d’affronter militairement les rebelles du M23 au cas où ces derniers s’attaqueraient à la ville de Goma ou à la cité de Sake dans le Nord-Kivu.

« Si des groupes armés tentent d’attaquer Sake ou Goma, nous passerons d’une position défensive à une position offensive », a expliqué le Général de corps d’armée Otávio Rodrigues de Miranda Filho de la Monusco.

La Monusco et les Forces armées de la RDC ont lancé, ce vendredi 3 novembre, l’opération « Spring bok ». La nouvelle opération lancée pour la sécurisation de la partie Est de la RDC après avoir constaté l’avancée des rebelles du M23.

Monusco et FARDC, à travers « Spring bok », tiennent à sécuriser la ville de Goma et la cité de Sake visés par les rebelles.

 » Les rebelles du M23 sont forts plus qu’en 2013, mais la Monusco et FARDC sont plus forts qu’eux et nous allons les défaire », a déclaré un responsable de la Monusco, Miranda devant les officiers militaires congolais.

Kupa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.