Troubles à l’Église de réveil du Congo : Le ministère de la Justice bloque l’installation de l’évêque Paul David Olangi

L’installation de l’évêque Paul David Olangi en qualité du président et Représentant légal de l’Eglise du Réveil du Congo (ERC) n’aura plus lieu ce samedi 28 octobre comme initialement prévu.

La décision émane du ministère de la Justice et Garde des Sceaux qui a saisit le comité d’organisation de cette cérémonie à travers le secrétaire général à la Justice.

Le ministère de la Justice affirme avoir été saisi par l’évêque Dodo Kamba qui a dénoncé et désapprouvé son éviction à ces titres et fonctions. 

« (…) Dans cette correspondance, précédée par bien d’autres, notamment ses lettres n 0131 et 0133/ERC/PEG/DK/023 des 14 et 17 octobre courant adressées à Son Excellence Madame la Ministre d’État, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, l’évêque Dodo Israël Kamba évoque le risque de trouble de l’ordre public dans l’hypothèse où cette installation aurait lieu », écrit le secrétaire général à la Justice.

Le ministère de la Justice rassure les uns et les autres de la non-ingérence de l’administration dans le fonctionnement des associations sans but lucratif.

Mais, toutefois, écrit-il, « devant l’impérieuse nécessité de préserver l’ordre public, je vous demande de surseoir à l’installation de l’évêque Paul David Olangi, le temps de permettre aussi à Son Excellence Madame la Ministre d’État, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux de réserver une suite à l’opposition faite par l’évêque Kamba ».

L’évêque Dodo Kamba a été limogé par un groupe de pasteurs « suite à plusieurs abus ». Ce que conteste l’intéressé estimant que cette décision n’a pas respecter les textes réglementaires de l’ERC.

Kupa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.