Annulation de la 2è édition du FADAM à Kinshasa : Dominique Saatenang porte plainte contre Riquier Bantu, Christian Mubiaya, Ferdinand Ilunga…

Le président du Festival africain des arts martiaux (FADAM) a saisi la justice contre un groupe de personne à la base de l’annulation de la 2è édition annulée du festival à Kinshasa.

Une note de l’avocat conseil de Dominique Saatenang parvenue au NOUVEAUMEDIA.CD rapporte qu’il s’agit du colonel Christian Mubiaya, le Général Ferdinand Ilunga Luyoyo, Eric Kindambu, Freddy L’A Kombo, Charles Masudi et Riquier Bantu.

Ces personnalités ci-haut indiquées, poursuit la source, sont accusées de dénonciation calomnieuses, injures, menace de mort sous condition, abus de confiance et le tout en bande organisée. 

Jean-Marie Viala, avocat à la Cour affirme avoir joins également le récépissé d’envoi de la plainte au Procureur, sachant que celle-ci est envoyé au parquet désormais le plus puissant de France, la JUNALCO. 

La deuxième édition du FADAM devrait avoir lieu du 17 au 24 juin 2023 au stade des Martyrs à Kinshasa. Le président du comité d’organisation, Me Dominique Saatenang, a fait allusion aux « engagements qui n’ont pas été tenus” par le gouvernement congolais pourtant s’étant engagé comme financier du festival.

Or, depuis le début de l’organisation et bien que le président de la RDC ait accordé son patronage à l’événement, et que son gouvernement se soit engagé à le soutenir financièrement et logistiquement (des engagements qui n’ont pas été tenus), des entraves ont été mises en place pour empêcher le bon déroulement de l’événement, a-t-il regretté dans un communiqué.

Et de poursuivre : “le FADAM est un événement sportif. Le sport n’a à connaître ni des querelles politiques, ni des comportements malhonnêtes et des propos diffamatoires tels que ceux auxquels se sont heurtés les organisateurs depuis plusieurs mois”.

FADAM a décidé de quitter la RDC malgré que cette décision soit très dommageable. Cet événement devrait rassembler près de 5.000 athlètes pour 30 disciplines, ainsi que 1.000 artistes de plus de 60 pays.

Jonathan MOMFO 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.