Mésentente au sein de la COMICO : Un arrêt de la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe met fin aux débats

Facebook
Twitter
WhatsApp
LinkedIn

La Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe vient de rendre un arrêt qui met fin à tous les débats sur la question de savoir qui est Représentant Légal de la Communauté islamique du Congo (COMICO), qui est le Chef d’Entité/Représentant de la COMICO de telle ou telle province…

Le Prof. Amuri Lumumba wa Mayembe, Représentant légal adjoint chargé des questions juridiques et administratives de la COMICO a annoncé la nouvelle au cours d’une conférence de presse animée le mercredi 4 octobre à Kinshasa.

Quel est le contenu de cet arrêt ? A cette question, Amuri Lumumba a expliqué que « la justice annule, d’une part de l’Assemblée générale convoquée irrégulièrement par M. Zaidu Ngongo dans laquelle Monsieur Yousouf Djibondo fut élu Représentant Légal de la COMICO en utilisant abusivement le label de la Communauté sans qu’il en soit membre effectif conformément à l’article 10 de la Loi 004/2001 du 20 juillet 2001 régissant les ASBL en RDC ».

D’autre part, a-t-il poursuivi, la confirmation de l’élection de Cheikh Abdallah Mangala Luaba en qualité de Représentant Légal élu de la COMICO, à l’issue de l’authentique Assemblée Générale extraordinaire élective convoquée de droit par Cheikh Ali Mwinyi M’Kuu, l’ancien Imam Représentant Légal de la COMICO.

Par conséquent, a affirmé Amuri Lumumba, « le jugement sous RC 118.776/TG-Gombe confirmé dans toutes ses dispositions par l’Arrêt en tierce opposition sous RCA 38.518/ CA-Gombe, découlant des jugements contradictoires entre toutes les parties, opposant ainsi la seule et l’unique COMICO ainsi que ses animateurs attitrés à Monsieur Yousouf Djibondo, Ali Mwinyi M’Kuu, Zaidu Ngongo et consorts ».

Il rappelle même qu’avant cet Arrêt 38.518/CA-Gombe, « il y a eu les ordonnances du Conseil d’Etat sous ROR 129 et 130, le tout associé à d’autres actes et décisions tant judiciaires qu’administratifs, nous poussent à conclure que le débat autour des conflits judiciaires qui déchiraient la COMICO est clos ».

Face à cette énième décision judiciaire, l’Imam Représentant Légal en exercice de la COMICO, en la personne de Cheikh Abdallah Mangala Luaba, ainsi que toute l’équipe dirigeante à tous les niveaux invitent tous les croyants musulmans de la RDC, y compris les membres effectifs de la COMICO, au calme, à l’unité et à la fraternité « comme le prescrivent le Saint Coran et la Tradition prophétique ».

Ils sollicitent, à cet effet, des autorités politico-administratives de la RDC l’accompagnement et le soutien nécessaires en vue de la réalisation escomptée des objectifs nobles de l’Islam au Congo-Kinshasa.

Kupa

Facebook
Twitter
WhatsApp
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.
YouTube
LinkedIn
Share
Instagram