Guerre dans l’Est : Les FARDC démentent avoir attaqué les positions du M23 dans le Masisi

Les FARDC démentent avoir attaqué les positions des rebelles du M23 dans le Masisi dans la province du Nord-Kivu.

A travers un communiqué, l’armée loyale congolaises affirme respecter le cessez-le-feu et les engagements signés de Luanda et Nairobi par les chefs d’État de la sous-région.

« Contrairement aux déclarations des terroristes de l’Armée Rwandaise opérant sous le label du M23 qui circulent dans les médiats et réseaux sociaux, Il est porté à la connaissance de l’opinion tant nationale qu’internationale, que les FARDC restent et demeurent respectueuses du cessez-le-feu, respectant ainsi les engagements pris par les Chefs d’Etat de la sous région dans le cadre du processus de Luanda et de Nairobi », explique un communiqué signé par le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike.

D’après leur porte-parole dans la sous-région de Kivu, les FARDC  rejettent l’accusation selon laquelle elles auraient attaqué une quelconque position des terroristes du M23 et leurs alliés de l’armée Rwandaise dans le territoire de MASISI et plus précisément aux environs de la Localité de Kilolirwe ce dimanche 1er octobre. 

« Pour votre gouverne, poursuit le document la communication que vient de faire l’ennemi ce jour par le biais de son porte-parole et qui circule dans les médiats et réseaux sociaux, n’est qu’un prétexte pour justifier sa réoccupation des positions qu’il avait jadis abandonnées dans le cadre du cessez-le-feu afin d’aveugler la communauté Internationale ».

Au regard de cette intention belliqueuse exprimée par l’agresseur dans ladite communication, les FARDC informent l’opinion tant Nationale qu’Internationale, qu’en cas d’attaque de ses positions, elles sont prêtes et déterminées à parer à toutes éventualités.

Jonathan MOMFO 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.