Peter Kazadi : « Une marche de dissuasion de l’armée était prévue le même jour de la marche interdite à Goma »

Facebook
Twitter
WhatsApp
LinkedIn

Peter Kazadi a expliqué l’intervention de l’armée dans la répression contre la marche interdite de la secte mystico-religieuse Wazalendo le mercredi 30 août à Goma au Nord-Kivu. Manifestation qui a causé la mort d’une cinquantaine de personnes.

Au cours du briefing du mercredi 30 août avec le porte-parole du Gouvernement, le VPM de l’Intérieur a fait savoir qu’une marche de dissuasion de l’armée était prévue le jour même de la marche interdite de Wazalendo.

« Un rapport de la Direction générale de migration (DGM) et de l’Agence nationale de renseignement (ANR) faisait état de mouvements suspects à la frontière avec le Rwanda, dans les environs de Kibumba », a expliqué Peter Kazadi.

Et d’ajouter : « Le commandant général de la Garde Républicaine était alors saisi pour que son unité effectue une marche de dissuasion le jour de la manifestation, soit le 30 août ».

Dans les détails fournis à la presse, Peter Kazadi a fait comprendre que la Garde Républicaine est intervenue lorsqu’elle a appris qu’un policier était entre la vie et la mort après être enlevé par les adeptes de Wazalendo.

Mais du moins, a-t-il reconnu, un responsable de la Garde Républicaine a, préalablement, engagé une vive discussion avec les manifestants pour leur demandant de relâcher le policier en danger. 

R.K

Facebook
Twitter
WhatsApp
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.
YouTube
LinkedIn
Share
Instagram