Gabon : Le général Oligui prête serment et promet «des élections libres»

Dans la foulée du putsch contre la dynastie Bongo la semaine dernière, Brice Oligui Nguema a officiellement pris le pouvoir ce lundi 4 septembre. Il a promis d’organiser des «élections libres» à l’avenir.

Après avoir renversé Ali Bongo il y a cinq jours, le général Brice Oligui Nguema a prêté serment ce lundi 4 septembre comme président d’une «transition» au Gabon. 

«Je jure devant Dieu et le peuple gabonais de préserver en toute fidélité le régime républicain», «de préserver les acquis de la démocratie», a notamment déclaré devant des juges de la Cour constitutionnelle le général de brigade en costume d’apparat rouge de la Garde républicaine (GR), l’unité d’élite de l’armée qu’il commandait. 

Il s’est ensuite engagé à amnistier les «prisonniers d’opinion» ainsi à installer des «institutions plus démocratiques», avant l’organisation «d’élections libres» et «transparentes», après la transition – dont il n’a toutefois pas précisé la durée. Il s’est par ailleurs dit «étonné» de la condamnation du coup d’Etat par les «institutions internationales», estimant que les militaires ont agi pour éviter une «effusion de sang».

Vendredi dernier, Oligui avait déjà promis d’organiser, sans préciser quand, «des élections libres, transparentes, crédibles et apaisées». Mais ceci seulement après avoir fait adopter, «par référendum», une nouvelle Constitution pour des «institutions plus démocratiques» et «respectueuses des droits humains».

Tiré de Libération 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.