Justice : 3 ans de prison ferme requis contre Jean-Marc Kabund, verdict attendu le 6 septembre 

Dans sa réquisitoire prononcé ce lundi 14 août à l’audience te nue à la prison de Makala, le Ministère Public a requis 3 ans de prison ferme requis contre l’opposant Jean-Marc Kabund.

Selon le ministère public, l’ancien 1er vice-président de l’Assemblée nationale est poursuivi  pour outrage aux corps constitués, faux bruits et imputations dommageables. 

La défense a plaidé pour un acquittement, mais la Cour de cassation a promis de  rendre son arrêt le 6 septembre.

L’audience de ce lundi 14 août initialement sur l’affaire Kabund prévue à la Cour de cassation est délocalisée pour la prison de l’ex-Makala, a annoncé le porte-parole de l’Alliance pour le changement (A Ch).

« Une première dans une procédure judiciaire devant la Cour de Cassation, l’audience du Président JM Kabubd de ce jour vient d’être délocalisée », a-t-il affirmé.

Et d’ajouter : « (…) Contrairement à la tradition de cette haute juridiction qualifiée de privilèges, le pouvoir a décidé que le procès Kabund se tienne à la prison centrale de Makala ».

De l’avis de Ghislain Mwanji, « cette pratique dévalue non seulement la Cour de Cassation, mais tout l’appareil judiciaire de notre pays (instrumentalisation) ».

R.K

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.