Vidéos sextape : Bifort Biselele accuse l’ANR d’être auteur directs de la diffusion de ses images privées 

Fortunat (Bifort) Biselele accuse spécifiquement les enquêteurs de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR) d’être auteurs directs de la distribution et de la diffusion dans les réseaux sociaux des images privées tirées de ses téléphones saisis le jour de son arrestation et auxquels il n’a pas accès depuis lors. 

D’après l’ONG Association Congolaise pour Accès à la Justice (ACAJ), en prime, « plusieurs messages circulant dans les réseaux sociaux menacent de rendre publiques d’autres images puisées des mêmes appareils de téléphone ».

Depuis le week-end dernier, au moins trois vidéos sextape de l’ancien conseiller privé de Félix Tshisekedi circulent dans les réseaux sociaux.

C’est après cette rocambolesque affaire que Fortunat Biselele a obtenu la liberté provisoire et a quitté la prison centrale de Makala où il a été détenu pour « atteinte à la sûreté nationale ».

R.K

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.