Assassinat de Colonel Sébastien Kabulo : Une femme en garde à vue

Une femmes a été mise en garde à vue le vendredi 21 juillet dans le cadre des enquêtes sur l’assassinat de colonel Sébastien Kabulo, le commissaire de la Police dont le corps sans vie a été découvert dans un puit dans le territoire de Kasenga dans le Haut-Katanga.

A l’heure actuelle peu d’informations sur les raisons de l’interpellation de la dame n’est disponible. Mais toujours est-il que selon des sources sécuritaires, des enquêtes ont commencé juste après la découverte du corps inanimé de cet officier militaire.

Une équipe de la Police scientifique a été dépêchée sur le lieu du sinistre pour les prélèvements des premiers éléments de l’enquête.

Un membre de la société civile dans le Haut-Katanga a fait savoir que le colonel Sébastien Kabulo avait l’habitude de rester dans les parages de l’endroit où il a été trouvé mort sans garde du corps.

« Son assassinat inquiète beaucoup la population qui dénonce l’insécurité à l’approche des élections générales du 20 décembre », ajoute-t-il. D’où son appel aux gouvernement provincial et central de rassurer la population en matière de sécurité. 

Le colonel Sébastien Kabulo, grand frère au ministre des sports et loisirs, François Kabulo Mwana Kabulo, a été assassiné dans la nuit de jeudi à ce vendredi 21 juillet 2023 en territoire de Kasenga situé à plus de 200 kilomètres de Lubumbashi.

Son corps sans vie a été retrouvé dans un puit à moitié nu et ligoté.

L’assassinat de ce colonel de la Police Nationale Congolaise (PNC) dans le Haut-Katanga intervient 10 jours après celui du député national Chérubin Okende retrouvé mort à bord de son véhicule à Kinshasa.

Deux crimes qui remettent en cause l’insécurité en RDC.

R.K

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.