Nord-kivu : Plus de 30.000 déplacés en situation difficile dans le territoire de Rutshuru

Un notable et défenseur des droits humains, Aimé Mbusa Mukanda, à Rutshuru dans la province du Nord-Kivu faut état de plus de 30.000 personnes qui se  sont déplacées suite à ces  massacres perpétrés par les rebelles du M23.

Dénombrant plus 1000 personnes tués par ces même rebelles depuis le début de l’année en cours, il appelle les ONG à venir à la rescousse des populations. Il demande également la communauté internationale à vite intervenir afin de stopper cette situation qu’il qualifie de génocide.

« La situation humanitaire de la population déplacées est vraiment déplorable. Que le gouvernement et ses partenaires nous viennent en aide. La communauté internationale doit nous aider pour rétablir la situation sécuritaire. Imaginez 30.000 déplacés sans assistance humanitaire de qui que ce soi, vraiment c’est inquiétant », a-t-il expliqué.

Notons que certaines entités de cette province restent inhabitées suite à l’insécurité causée par les terroristes M23 soutenus par le Rwanda. 

Justin Muvyalava à Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.