Cardinal Ambongo : « Ces meurtres qu’on enregistre ne sont pas des actes spontanés, ils ont été réfléchis, planifiés et exécutés »

« Ces meurtres qu’on enregistre dans notre pays ne sont pas des actes spontanés, ils ont été réfléchis, planifiés et exécutés », a déclaré le cardinal Fridolin Ambongo au cours d’une messe dite ce mercredi 19 juillet en hommage à Chérubin Okende.

Pour le cardinal Fridolin Ambongo, « aucune nation ne peut se construire sur les assassinats et les meurtres. Dans un pays où la dignité humaine n’a aucune valeur, dans un pays où les droits de l’homme ne compte pas, un pays qui va tout droit à sa ruine. »

Le prélat catholique s’est dit étonné de constater que « dans notre pays, on tue à cause de l’intolérance ». « Que gagne-t-on à vouloir mettre fin à la vie de son frère ». 

« Nous retournerons à la culture de la jungle. La personne humaine n’a plus de valeur, le culte des insultes, des intimidations a pris le dessus », a dénoncé le numéro un de l’église catholique en RDC.

Plusieurs autorités politiques ainsi que la famille biologique de Chérubin Okende ont assisté à la messe dite en la Cathédrale Notre Dame du Congo.

R.K

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.