Nord-Kivu : Pas de reprise des activités champêtres dans certains village du territoire de Lubero 

Les activités champêtres tournent aux ralentie dans certains villages de la chefferie de Batangi, particulièrement aux villages Mutongo et Bingi en territoire de Lubero au Nord-Kivu, affirme le porte-parole du Programme de désarmement, démobilisation, relèvement communautaire et stabilisation (PDDRC-S) à Butembo-Lubero. 

Mumbere Amini, renseigne que la persistance de l’insécurité causée par les groupes armés négatifs parmi lesquels les miliciens Mai-Mai seraient à la base de cette situation. 

Celui-ci a, au même moment, alerté sur la tracasserie de la population par certains hommes qui se font passés comme un groupe d’autodéfense Wazalendo qui ont déjà érigé des barrières illicites dans cette partie du pays.

« A Mutongo, les gens qui s’appellent wazalendo, ont déjà creuser un grand trou servant comme cachot. La population y souffre beaucoup, elle est tracassée. Le système Neo-colonialisme est apparu dans certaines agglomérations où les gens sont frappés et torturés. Même les autorités de base sont aussi victimes. Il est temps pour que le Gouvernement prenne ses responsabilités », dit-il 

Mumbere Amini a ajouté que ce groupe dénommé Wazalendo est auteur des violations graves des droits de l’homme dans cette région. 

Justin Muvyalava à Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.