Paie des enseignants : Sama Lukonde salue la mise sur pied de l’outil numérique

Jean-Michel Sama Lukonde a salué la mise sur pied par la DINACOPE/EPST de l’outil numérique de suivi de l’effectivité de la paie des enseignants. Le Premier a, à cet effet, invité les acteurs du secteur à soutenir l’initiative pour le rayonnement du système éducatif.

Sama Lukonde a présidé, ce lundi 10 juillet, la cérémonie de présentation officielle de l’outil numérique de suivi de l’effectivité de la paie des enseignants sur le terrain. 

Un outil mis en place par la Direction nationale de Contrôle, de la Préparation de la Paie et de la Maîtrise des Effectifs des Enseignants et du Personnel administratif des Établissements scolaires (DINACOPE), sous la supervision du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire, et Technique (EPST).

Le chef du Gouvernement a, dans son discours, souligné, d’entrée de jeu, que le Gouvernement de la République accorde une attention particulière et prioritaire au programme de la gratuité de l’enseignement de base, cher au Président de la République. Il a félicité le ministre de l’EPST pour cette initiative combien louable.

« (…) Je voudrais remercier le Ministre pour être allé plus loin. Effectivement, ça m’a permis de découvrir non seulement l’outil qui est à l’ordre du jour, mais aussi les autres applications qui sont déjà disponibles sur le site. Et, ça démontre, à suffisance, effectivement tout le travail qui a été fait dans le cadre de la numérisation de ce secteur de l’EPST, et ce sont des efforts louables et à féliciter », a dit le Premier ministre.

Pour Sama Lukonde, « le Gouvernement accorde une attention particulière et prioritaire à la gratuité de l’enseignement primaire public ». 

« Et, par conséquent, la paie régulière, comme ça a été rappelé dans le délai, des salaires des enseignants d’une part, et d’autre part, celle des frais de fonctionnement des établissements scolaires publics et autres qui sont d’ailleurs le socle de la pérennité de ce programme de la gratuité de l’enseignement », a-t-il soutenu. 

A son tour, le ministre de l’EPST, Tony Mwaba, a indiqué que l’essentiel du travail abattu par la DINACOPE consiste à préparer la paie des salaires des enseignants et celle des frais de fonctionnement alloués aux établissements scolaires publics. 

« Ce travail, bien qu’accompli avec dextérité et compétence, ne peut être mesuré que lorsque d’une part, l’enseignant touche effectivement son salaire et, d’autre part, l’établissement scolaire accède à ses frais de fonctionnement dans les meilleurs délais, et ce, sans trop de difficultés », a-t-il rassuré.

Avec la Cellule de communication de la Primature 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.