Criminalité à Kinshasa : Steve Mbikayi opte pour la peine de mort et exécution des criminels

Le fondateur du Parti Travailliste (PT) a donné de la voix sur la recrudescence de la criminalité à Kinshasa. Steve Mbikayi opte carrément pour la peine de mort et exécution des criminels.

Ancien ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) et ancien ministre des Actions Humanitaires, Steve Mbikayi a fait un tweet ce mercredi 5 juillet sur le procès en cours des criminels à Kinshasa.

« Aux grands maux les grands remèdes. Suite à la clameur publique et la psychose causées par les kidnappeurs et trafiquants des organes humains, je plaide pour la levée temporaire du moratoire sur la peine de mort et l’exécution des criminels concernés », a-t-il écrit.

Steve Mbikayi considère que « les magistrats ayant libéré ceux qui étaient précédemment arrêtés doivent être révoqués, jugés et condamnés ».

Faute de quoi, a-t-il déclaré, « Kinshasa deviendra la capitale africaine de la criminalité ».

Hornella MANSANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.