Retrait de la Monusco : « La RDC n’a pas remplit les objectifs qu’il a acceptés comme étant les conditions minimales » (Ambassadeur USA à l’ONU)

Les États-Unis d’Amérique se sont prononcés sur la question du retrait de la Mission de l’ONU pour la stabilisation du Congo (Monusco).

Robert Woody, ambassadeur des USA au Conseil de sécurité des Nations-Unies a déclaré que « la Monusco ne peut pas et ne doit pas rester en RDC indéfiniment ».

Mais toujours est-il que, le diplomate américain a considéré qu’ « il y a un large consensus sur le fait que le Gouvernement de RDC n’aura pas rempli les objectifs qu’il a acceptés comme étant les conditions minimales pour un retrait de la Monusco d’ici fin 2023 ».

Du point de vue du cabinet Biden, « un retrait précipité de la Monusco créerait probablement un vide sécuritaire que les autorités de l’État ne sont pas capables de remplir ». 

« (…) Effets qui seront dévastateurs sur les populations les plus vulnérables de la région », a-t-il ajouté en substance.

La question du retrait de la Monusco du sol congolais est à l’ordre du jour entre les autorités congolaises et les responsables de la force onusienne.

R.K

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.