Nord-Kivu : « La force de l’EAC n’est pas prête à quitter la RDC », affirme le Président du Kenya 

La force de la communauté économique de l’Est africain (EAC) n’est pas prête à quitter la RDC, a déclaré le Président du Kenya au cours d’une interview accordée ce dimanche 25 juin à France 24.

William Ruto, Président du Kenya qui compte des soldats dans le contingent est-africain, a fait savoir m que ces troupes vont devoir rester pour longtemps encore en territoire congolais « jusqu’à ce que la RDC soit dotée d’une armée et d’une Police capable de sécuriser sa population ».

« Au cours des 6 derniers mois, nous avons réussi à faire ce qui n’avait pas été fait en 30 ans. Nous avons stabilisé l’endroit et il y a une réelle chance que le M23 soit cantonné », s’est réjouit William Ruto.

Dans cet élan, le Président kenyan a déclaré qu’ « à ce jour, le cessez-le-feu est observé sur toutes les lignes de fronts ». « Les forces est-africaines se sont interposées entre les forces régulières congolais et les rebelles au niveau de Bunagana », a-t-il reconnu.

William Rutho n’a pas du tout voulu contredire Félix Tshisekedi sur cette question. Mais il a plutôt vanté la force de l’EAC.

« En RDC, nous maintenons le cap et la RDC est à bord, en dehors de ce que disent les médias. La RDC peut voir que c’est la seule chance réaliste de résoudre les défis de ce pays », a précisé le Président du Kenya.

Ces déclarations de William Ruto contrastent avec la détermination de Kinshasa à se libérer au plus vite possible de la force de l’EAC sur son territoire. 

R.K

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.