RDC : Le Gouvernement et l’Église catholique raffermissent leurs relations

Le Gouvernement de la RDC et l’Église catholique raffermissent leurs relations. C’est ce qu’on retenir de la rencontre entre le Premier ministre congolais et l’envoyé du Pape François, le cardinal Luis Antonio le samedi 10 juin à Lubumbashi.

L’envoyé du Pape François a estimer qu’il fallait absolument qu’il vienne en RDC et par la même occasion, rencontrer tous les représentants de l’église à partir du cardinal, de l’archevêque du diocèse à Lubumbashi et puis, les autres archevêques qui sont dans le cadre de cette conférence.

Le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, en fervent catholique,  a souligné l’importance des relations qui existent entre l’État congolais et l’église catholique. Il a salué, par ailleurs, la visite du Représentant du Souverain pontife en RDC.

« (…) Donc nous avons eu l’occasion d’avoir un bel échange. Une grande messe est prévue encore demain et d’autres visites du Représentant du Pape à travers le pays, notamment à Kolwezi et à Goma. Nous espérons que son voyage va bien évoluer », a expliqué le Premier ministre de la RDC.

L’envoyé spécial du Pape François en RDC, venu prendre part au 3ème congrès eucharistique national, et Sama Lukonde se sont entretenus à l’archevêché de Lubumbashi. Plusieurs évêques membres de la CENCO dont le cardinal Fridolin Ambongo, l’archevêque de Lubumbashi Fulgence Muteba, le Chapelain du Pape Donatien N’Shole y ont pris part.

C’est en 1933 qu’a été célébré, à Kisantu, le 1er Congrès eucharistique national de la RDC, le deuxième a été organisé à Kinshasa en 1980. Cet événement ecclésial est pour l’église catholique une occasion favorable de ressourcement spirituel.

Rachidi MABANDU 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.