Répression des opposants  à Kinshasa : Filimbi, LUCHA…qualifient la « Force du progrès » de l’UDPS d’une milice

Filimbi, LUCHA…qualifient la « Force du progrès » se l’UDPS/Tshisekedi d’une milice. Ces mouvements citoyens ont publié un communiqué dans lequel ils ont passé en revue la situation du pays.

S’agissant de la répression des activités politiques de l’opposition, les mouvement citoyens se disent particulièrement inquiets de la « mise en place d’une milice urbaine à Kinshasa regroupant certains membres de l’UDPS (Force du Progrès) »

Pour Filimbi, LUCHA…, « la « Force du progrès » de l’UDPS/Tshisekedi s’en prennent aux manifestants d’opposition à l’aide d’armes blanches en toute complicité avec certains éléments de la police ».

Par ailleurs, la dynamique des mouvements citoyens de la RDC est fortement préoccupée par la restriction croissante de l’espace civique à l’approche des élections générales prévues en décembre 2023. 

« Dans la foulée de la répression violente de la manifestation pacifique de l’opposition le 20 mai dernier, plusieurs atteintes aux droits et libertés publiques ont été enregistrées », déclarent-ils.

Les mouvements citoyens regrettent le fait que « les auteurs ont été publiquement remerciés par le président Félix Tshisekedi ». 

« Il s’agit notamment de l’obstruction du sit-in de l’opposition politique devant le bureau de la CENI à Kinshasa le 25 mai, du refus du déplacement à l’intérieur même du territoire des opposants Moise Katumbi et Matata Ponyo, de l’arrestation musclée de l’opposant Salomon Kalonda à l’aéroport international de N’Djili le 30 mai ainsi que de la tolérance des rhétoriques tribalistes portées par des cadres, militants et soutiens du parti au pouvoir », rappellent les mouvements citoyens.

R.K

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.