Christophe Mboso accuse Salomon Kalonda d’avoir une arme à feu en sa possession à l’aéroport de N’Djili

Christophe Mboso a réagit à l’interpellation musclée de Salomon Kalonda, conseiller spécial de Moïse Katumbi, ce mardi 30 mai à l’aéroport international de N’Djili.

Au cours d’une plénière, le président de l’Assemblée nationale a posé la question de savoir »comment, dans un pays normal, un civil peut avoir une arme à feu sur lui dans l’aéroport? ».

Et à Christophe Mboso d’ajouter : « Nous sommes dans un Etat de droit où il y a une loi que tout citoyen doit respecter. Même dans la forêt la discipline existe ».

Le collaborateur de Moïse Katumbi a été enlevé à l’aéroport international de N’Djili alors qu’il s’apprêtait à voyager. Aux dernières nouvelles il serait incarcéré au Demiap, soutient son grand-frère Moïse Moni Della.

R.K

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.