Pénurie de maïs au Katanga : des mesures additives pour l’effectivité de l’importation

Des mesures additives ont été ajoutées à la l’accord signé le 6 mai dernier entre la République démocratique du Congo et la Zambie, en vue de rendre effective la reprise de l’importation par le pays les maïs, selon un communiqué officiel.

« Des mesures additives ont été ajoutées à la l’accord signé le 6 mai dernier entre la République démocratique du Congo et la Zambie en vue de rendre effective la reprise de la fluidité dans l’importation des maïs graines et de la farine », a relevé un communiqué du ministère de l’Economie nationale parvenu dimanche à l’ACP.

Cette résolution a été conclue lors de la mission officielle effectuée vendredi, par le Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie Nationale Vital Kamerhe à Lusaka.

« Dans le cadre du suivi de la mise en œuvre des mesures du gouvernement central en vue de mettre fin à la crise de la farine des maïs dans le grand Katanga et le grand Kasaï, le vice-Premier ministre en charge de l’Economie, Vital Kamerhe, a évalué avec les autorités Zambiennes, les mesures additives pouvant faciliter définitivement l’importation de la farine et des grains de maïs », a ajouté le document.

La partie Zambienne était composée des ministres de l’Agriculture et celui de l’Économie accompagnés de leurs secrétaires généraux, ainsi que des experts du gouvernement tandis que du côté Congolais, le vice-Premier ministre en charge de l’Économie nationale était entouré des experts des différents ministères concernés, à savoir le Commerce extérieur, l’Agriculture, l’Industrie ainsi que ceux du ministère de l’Économie et un Conseiller principal du Premier ministre.

Tiré de l’ACP/CL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.