Crise à Saint Luc de Kananga : Un conseiller éclabousse la présidente du club Denise Dusochauy

Mécontent de la décision de la présidente de Saint Luc de Kananga de suspendre deux membres du comité du club, un membre élu lors de la dernière assemblée extraordinaire élective a décidé de suspendre sa participation au comité de direction et éclabousse Denise Dusochauy.

Frédéric Tshibona, alors premier conseiller de l’équipe classée quatrième lors de la phase aller de la Linafoot ligue 2 dans la zone centre-sud A, a, dans une lettre datée du 28 mai du mois en cours adressée à Denise Dusochauy et dont NOUVEAUMEDIA.CD a parcouru, expliqué que sa décision est prise suite au comportement de cette dernière.

Il qualifie Denise Dusochauy d’anti-sportif, mais aussi d’avoir violé le règlement intérieur et le statut de l’équipe.

 » Cette décision est prise suite à votre comportement anti-sportif, au manque d’esprit d’écoute, le non respect du statut et règlement intérieur, ainsi que ton langage indécent qui frise l’immortalité, l’impolitesse et le manque de respect envers les membres du comité directeur », peut-on lire dans cette lettre dont une copie a été réservée aux autorités sportives locales que nationales et à la Fecofa.

Ce conseiller demande, par ailleurs, à la présidente de l’as St Luc de ne jamais utiliser son nom dans toutes les activités quelque soit le motif et dit se réserver le droit de l’amener en justice le cas échéant.

Dans deux (2) lettres partagées sur les réseaux sociaux et parvenues au NOUVEAUMEDIA.CD le dimanche 28 mai, la présidente de l’équipe de Saint Luc de Kananga a exclu définitivement le secrétaire sportif Pierre Love Mukendi de toutes les activités de l’équipe.

Il lui est reproché d’avoir conspiré contre le comité de direction, l’usage de faux en écriture ainsi que le refus de notifier l’ambassadeur, l’animateur et le porte-parole de la team rouge et blanc.

Contrairement à Pierre Love Mukendi, le manager de l’équipe Aimé Mutombo Kapudi est quant à lui « suspendu » pour 6 mois.
Les griefs lui reprochés sont notamment l’usurpation de qualité, le mensonge à répétition au nom de la présidente et aussi la conspiration contre le comité de direction.

Adonis Muambayi, à Kananga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.