Répartition des sièges aux législatives : Le territoire d’Idiofa amputé de 3 sièges, révèle Albert Mukulubundu

Facebook
Twitter
WhatsApp
LinkedIn

Albert Mukulubundu, notable d’Idiofa dans la province du Kwilu révèle que ce territoire est amputé de 3 sièges pour les élections législatives prévues le 20 décembre 2023. Il s’agit d’1 siège pour la nationale et 2 pour les provinciales.

Après lecture de l’avant projet de loi sur la répartition des sièges est en voie d’être débattu au Parlement, Mukulubundu constate qu’il est malheureux que la circonscription électorale d’Idiofa ait été amputée de trois sièges.

Cadre du parti politique Nouvel Élan d’Adolphe Muzito rappelle qu’ « en 2006, 2011 et 2018,  Idiofa avait toujours conservé ses 7 sièges à la députation nationale et ses 11 sièges à la provinciale après les opérations d’enrôlement ».

Qu’est-ce qui justifie alors ces pertes des sièges dans notre circonscription électorale?, s’est-il interrogé.

Et pourtant, soutient Mukulubundu, Denis Kadima, le président de la CENI, avait déclaré que « les opérations d’enrôlement se sont déroulées avec succès et le Kwilu a réalisé 2.511.438  des enrôlés. Contrairement à 2018 où la province du Kwilu avait enregistrée 2. 350.798  enrôlés donc moins qu’aujourd’hui,  Idiofa avait  maintenu ses 7 sièges à la députation nationale et ses 11 sièges à la députation provinciale ».

Mukulubundu considère que le territoire d’diofa est le deuxième territoire le plus peuplé de la RDC. Et ne mérite pas ce sort. « C’est une décision arbitraire que je dénonce et condamne », explique ce notable.

Pour lui, « la CENI devrait publier le nombre des enrôlés par centre d’inscription à la fin des opérations à Idiofa comme le prévoit la loi électorale ». « Dès lors comment n’est pas accréditée la thèse d’un complot contre notre territoire par ce que considéré comme l’un des fiefs de l’opposition ? », se demande Mukulubundu.

Mukulubundu est catégorique : « Les députés d’Idiofa 

majoritairement membre de l’Union sacrée, ayant faillis à leur mission, incapables de défendre leur territoire et arrivés fin mandat

n’inspirent plus confiance ».

R.K

Facebook
Twitter
WhatsApp
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.
YouTube
LinkedIn
Share
Instagram