Silence de Gentiny Ngobila à la saisine de l’APETM : « Un refus avec mépris, une violation de la Constitution »

C’est par un silence absolu que le gouverneur Gentiny Ngobila a répondu à l’Alliance des Pro Etienne Tshisekedi wa Mulumba (APTEM) organisatrice d’une marche populaire et pacifique le 28 mai à Kinshasa.

L’APTEM, regroupement politique de l’opposition, considère donc le silence du gouverneur de Kinshasa comme « un refus » ou mieux « un mépris pour notre regroupement politique ». Pour Lisanga Bonganga, « c’est une manière de déconsidérer le combat de feu Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, d’heureuse mémoire ».

A travers un communiqué de presse, ces opposants affirment que la réaction de Gentiny Ngobila est à ne point douter, « une violation flagrante de la Constitution qui consacre clairement le droit de manifestation des citoyens ».

Par sa lettre du 11 mai 2023, réceptionnée le même jour par les services de l’Hôtel de ville de Kinshasa, APTEM, regroupement politique de l’opposition a saisi le gouverneur de Kinshasa aux fins de l’informer de l’organisation par elle d’une marche populaire et pacifique en soutien aux FARDC et au commandant suprême, Président de la République.

Cette lettre d’information est demeurée sans suite jusqu’à ce samedi 27 mai alors que la marche était projetée pour le 28 mai 2023.

Le regroupement politique de l’Opposition promet de fixer l’opinion quant à ce.

R.K

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.