Depuis la Chine, Félix Tshisekedi accuse l’opposition d’avoir tenté de déstabiliser le pays

Félix Tshisekedi accuse l’opposition de vouloir tenté de déstabiliser le pays à travers la marche du samedi 20 mai à Kinshasa.

Le chef de l’État congolais était, ce jeudi 25 mai, en face de la diaspora congolaise en Chine. Occasion pour lui de revenir sur « les manoeuvres de tentative de déstabilisation orchestrées par l’Opposition ».

« Cette opposition ne sait pas ce qu’elle veut. Après avoir refusé la date du 18 mai qui leur avait donnée par le gouverneur de l’hôtel de ville, elle s’est accrochée à la date du 20 mai pourtant déjà choisie par les jeunes de l’UDPS pour répondre à l’opposition qui devait marcher le 18 mai », a-t-il expliqué aux Congolais vivants en Chine.

Et de poursuivre, « malheureusement cette opposition est tombée sur la même date du 20 mai. Le gouverneur, sentant venir le danger, trace les itinéraires bien précis pour les uns et les autres afin qu’il n’y ait pas possibilité de rencontre et des échauffourées entre les groupes ».

« Malgré cela, l’Opposition s’est évertuée de s’entêter de suivre leur propre itinéraire ignorant les consignes donnés par le gouverneur. Les forces de l’ordre ne pouvaient laissez faire cela » a déclaré Félix Tshisekedi.

R.K

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.