Répression de la marche des opposants : « Point n’est besoin de preuves pour justifier la rupture de Kabund avec ce régime sulfureux » (Ghislain Mwanji/A. Ch)

« Point n’est besoin de preuves pour justifier la rupture de Jean-Marc Kabund avec ce régime sulfureux », a réagit Ghislain Mwanji, porte-parole de l’Alliance pour le changement (A. Ch).

Dans un tweet posté ce lundi 22 mai, ce cadre de l’A. Ch lie les derniers événements survenus le samedi 10 mai à Kinshasa avec « la sanglante et meurtrière enregistrée auparavant lors des trois marches du parti de Kabund ».

A Ghislain Mwanji de conclure : « Nous vivons la fin du mythe Tshisekedi en RDC ». Et de poursuivre : « dommage que celui qui l’a incarné durant plus de trois décennies n’ait pas eu la chance de lui garantir une valeur éternelle dans l’histoire politique de notre Nation ».

« L’héritage d’un vaillant Homme a été avili par une outrecuidance naine », ajoute le porte-parole de l’A. Ch.

Ghislain Mwanji assure avoir dénoncer la répression des manifestations publiques auprès des Nations Unies.

« Dans notre plaidoyer auprès des instances internationales, outre le procès politique du président Jean-Marc Kabund, nous avons soulevé les atteintes graves aux libertés et violation des droits de l’homme durant toutes les manifestations pacifiques organisées par notre parti ».

R.K

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.