, ,

Conflit Teke – Yaka : Christophe Mboso annonce la mise en place d’une commission « Paix et réconciliation »

Le président de l’Assemblée nationale a annoncé, au cours de la plénière de jeudi 18 mai, la mise en place d’une commission « Paix et Réconciliation » suite à l’insécurité causée par le conflit Teke – Yaka dans l’espace Grand Bandundu.

D’après Christophe Mboso, ladite commission devra être composée des gouverneurs de provinces concernées, à savoir : Maï-Ndombe, Kwilu, Kwango et Kinshasa. Au niveau national, le speaker de la chambre basse du Parlement propose la participation du VPM de l’Intérieur et son collègue de la Défense, du ministre des Affaires foncières…

D’ailleurs, Christophe Mboso appelle à une réunion pour ce vendredi 19 mai entre les députés du Grand Bandundu et ceux de la ville de Kinshasa.

Le président de l’Assemblée nationale a porté à la connaissance des députés nationaux ce qui se passe au Bandundu et dans les environs de Kinshasa sans pour autant en évoqué les raisons. Pour lui, le pays qui est attaqué déjà à l’Est par le Rwanda, n’a plus du tout besoin de connaître des graves problèmes comme on enregistre dans la partie Ouest.

Au cours de son intervention à la tribune de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso préconise le dialogue et appelle la milice Mobondo à déposer les armes.

R. KAMBUNGU 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.