, ,

« Crise institutionnelle au Tanganyika » : JUSTICIA Asbl interpelle le Procureur Général près la Cour de cassation

L’ONG JUSTICIA Asbl interpelle le Procureur Général près la Cour de cassation sur ce qu’elle qualifie de « crise institutionnelle » dans la province du Tanganyika.

Dans un communiqué de presse rendu public ce jeudi 18 mai, cette organisation congolaise de promotion et de défense des droits de l’homme et du droit international humanitaire se base sur des révélations faites par Julie Ngungwa, gouverneur déchue. 

En effet, selon JUSTICIA Asbl, s’est dit choqué par les propos tenus dans une conversation téléphonique par Julie Ngungwa qui échangeait avec la députée provinciale Abiba après qu’elle soit déchue de ses fonctions de gouverneur par l’Assemblée provinciale du Tanganyika.

Dans cette conversation téléphonique devenue virale sur les réseaux sociaux, JUSTICIA Asbl révèle que « la gouverneure déchue fustige le fait que les députés aient décidé de la déchoir simplement parce qu’elle a refusé de satisfaire à leurs besoins financiers ». 

Julie Ngungwa a illustré ses propos par le cas du président de l’Assemblée provinciale. « Ce dernier exigeait d’elle, une somme de 100.000 USD pour aller se faire soigner à l’étranger ainsi que les demandes d’autres députés pour l’augmentation de leurs traitements ». 

Et pourtant, poursuit la gouverneure dans cette conversation téléphonique, « elle aurait réussi à couvrir les dettes contractées par les députés provinciaux lors du règne du gouverneur honoraire Zoe Kabila et aurait remonté les recettes de la province sans qu’elle n’ait reçu un appui du gouvernement national ». 

« Ces révélations, estimé JUSTICIA Asbl, dénotent d’une mauvaise gestion des fonds publics qui a profité aux députés provinciaux du Tanganyika, nécessitant par ce fait même, que le gouverneur et le président de l’Assemblée provinciale du Tanganyika soient interpellés par le Procureur Général près la Cour de cassation en vertu de l’article 153 de la Constitution de la RDC modifiée par la Loi n°11/002 du 20 janvier 2011 portant révision de certains articles de la Constitution de la RDC du 18 février 2006 ». 

JUSTICIA Asbl affirme que « les propos attribués à Julie Ngungwa ne sont pas encore authentifiés ». Mais du moins, poursuit l’ONG, « constituent une preuve par excellence du clientélisme et de la pratique de la corruption entre certains gouvernements assemblées provinciaux, au point qu’ils rendent difficile le bon fonctionnement des institutions provinciales (…) ».

L’Assemblée provinciale du Tanganyika avait destitué Julie Ngungwa de ses fonctions de gouverneur de province sur la base d’un vote qui a recueilli 14 voix pour sur les 25 élus que compte cet organe délibérant.

Ce vote organisé en date du 8 mai, a été fait sur fond des vives contestations et atteintes physiques de certains députés provinciaux sur les membres du bureau.

R. KAMBUNGU 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Subscribe to our Newsletter & Event right now to be updated.